«

»

Déc 30

La magie de la sympathie

Le processus PNL du « Miroir » ou de « l’appariement »

Une des meilleures façons que nous ayons d’y parvenir consiste simplement à refléter ou créer une physiologie commune. Alors que les mots agissent sur le conscient, la physiologie joue sur notre inconscient, région où travaille notre cerveau.

Suivre : c’est refléter harmonieusement son comportement, ses gestes, ses rythmes.

Pour conduire, il faut commencer par suivre. En établissant un rapport de sympathie, vous créez un lien tangible. A un moment donné, vous atteignez un stade où la sympathie est telle que, lorsque vous transformez votre comportement, l’autre vous suit à son tour inconsciemment.

Les bons pédagogues savent instinctivement suivre et conduire, établir un rapport de sympathie pour faire passer leur message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>