«

»

Juin 09

La reprise d’entreprise

Le marché de la reprise d’entreprise

700.000 entreprises seront cédées dans les 10 ans.

90% de ces cessions concernent des commerces.

Le marché des cessions d’entreprise potentiel est donc estimé à 7.000 entreprises par an.

Si on retire les transmissions dans le cadre familial ou à de salariés, le marché potentiel réel est de l’ordre de 3 à 5 000 cessions par an.

Les fondements de ces estimations :

Etude OSEO 2005 : 60.000 reprises/an dont 6.000 de plus de 10 salariés

Rapport Mellerio 2009 pour Hervé Novelli : 40.000 reprises dont 6.400 PME

Etude Epsilon Research /CNCFA 2011 : 7.000 cessions sur la PME (20-250 personnes)

L’observatoire BPCE : 9000 cessions en 2010 de plus de 10 salariés (hors transmission familiale à titre gratuit)

Les sites Internet de cession d’entreprise

Il existe beaucoup de sites sur la reprise cependant il y a peu d’annonces ou alors orientés “commerces”, les annonces manquent cruellement d’actualisation, les informations ne sont pas modérées et le support utilisateur est rarement assuré.

Les sites recommandé sont les suivants :

http://www.reprisedentreprise.com

http://www.reprise-entreprise.oseo.fr

http://www.fusacq.com

Le site Internet FUSACQ

  • C’est 200 dossiers/mois soit 2.000 /an
  • 1.750 annonces en ligne
  • 3 Md€ de CA ce qui représente 22.600 emplois
  • CA moyen est de 1,7 M€ pour 13 emplois

Ce qui représente une vente par jour.

20% des offres du marché sont donc sur FUSACQ. En tendance, les parts de marché FUSACQ augmentent mais le volume global est en baisse se qui stabilise le nombre d’offres.

Répartition géographique

La localisation suit la répartition de la population.

Les repreneurs sont à Paris, les cibles sont en province.

80 % des sociétés à vendre se trouvent en région ! Les pépites sont donc dans les régions peu recherchées.

Répartition par secteur d’activité

Tous les secteurs d’activité sont représentés.

Mais grand différentiel entre secteur recherché et ceux à vendre.

Les raisons de cessions sont pour 40% le départ à la retraite.

Sociétés à vendre par effectif.

société a ceder par salariés

  • Plus de 60% des sociétés à reprendre ont moins de 10 salariés.
  • Seul 4% affichent un effectif supérieur de 50 personnes.

Sociétés à vendre par chiffre d’affaires

repartition des societe a ceder par CA

  • La majeure partie des sociétés à reprendre se situe entre 300k€ et 3.000k€ de CA
  • La CA moyen est de 1.700k€

Sociétés vendues par chiffre d’affaires

repartition de société vendu par CA

  • La répartition des sociétés vendues est similaire à la répartition des sociétés à vendre, tout se vend dans la même proportion.
  • Les grosses structures se vendent deux fois plus que les autres.

La méthode de reprise d’entreprise

Fusacq est sur un business model de dépose gratuite et mise en contact payante avec un abonnement annuel pour accéder aux services autre que la dépose d’annonce.

Abonnement annuel € 380 et mise en relation entre €30 & €50

Trouver une cible via Internet ou via les canaux traditionnels

  • Consulter les annonces de cession (créer des alertes)
  • Déposer des annonces d’acquisition
  • Partenariat avec les médias
  • Diffuser un CV de repreneur; si le secteur de recherche pas assez précis; permet aux fonds d’investissement de trouver des manager pour leurs LBO
  • Contacter les intermédiaires / expert locaux ; Annuaire des professionnels locaux; Audits, analyses de baux (l’immobilier représente le premier poste de dépense dans la majorité des dossiers)
  • Contacter les investisseurs ; base de fonds d’investissement, Business Angel
  • Consulter des transactions comparables ; permet de faire des comparaisons sur des opérations équivalentes
  • Se former et s’informer sur la reprise d’entreprise
    • société en difficultés
    • reprise
    • base de connaissance
    • article d’expert

Les Règles de reprise d’entreprise

  • Sur plusieurs régions ou secteurs tes recherches tu orienteras
  • Les régions les plus prisées uniquement tu ne regarderas pas
  • A plusieurs secteurs tes recherches tu étendras
  • Un projet pas trop gros tu viseras
  • Tes forces tu ne surestimeras pas trop

Définition du projet

  • Trouver les dossiers adaptés
  • Accéder réellement aux détails du dossier
  • Statuer rapidement sans perte de temps
  • Eventuellement suivre une formation à la reprise d’entreprise

Déterminer si mon profil repreneur est plutôt de développeur ou de gestionnaire

Comment analyser un dossier

Une annonce n’est pas un mémorandum ; Une annonce suscite simplement l’intérêt

La confidentialité est un enjeux majeur, les cédant affichent rarement de manière publique que leur affaire est en vente.

Le prix est rarement affiché,  cette non information garantit le sérieux de la cession potentielle. Le prix étant mouvant en fonction du contexte de la reprise.

La mise en relation

Très souvent, sinon dans la majorité des cas, le premier contact sera un intermédiaire, expert de la fusion, acquisition.

Il sera nécessaire de convaincre l’interlocuteur que vous êtes le  bon candidat pour son dossier.

Se garder de démarche trop écrasantes (je suis le repreneur donc le sauveur), ou des rivalités Paris/Province; rester humble.

Maitre mot : empathie

Si la mise en relation est positive

  • Analyse de la cible et construction du Business Plan
  • Proposition de prix & Négociations
  • Lettre d’intention & Audits
  • Protocole d’accord
  • Financement
  • Levée des conditions suspensives

Ouvrage indispensable à la reprise

  • Les 99 pièges de la reprise d’entreprise de Christophe Hinfray

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>