«

»

Nov 30

La géopolitique influence les entrepreneurs à tous les niveaux

 

Vous l’avez forcément constaté : le monde change. Après la crise économique et financière de 2009-2010 ainsi que les révolutions qui ont éclaté en Tunisie, en Égypte, ou en Lybie, les choses ne seront jamais plus les mêmes. Plus qu’une remise en cause politique de régimes totalitaires, c’est un appel des citoyens à exercer réellement leur droit à décider de leur avenir.

Dans ce contexte, les entreprises doivent réfléchir à leurs valeurs et à leur stratégie. La géopolitique influence les entrepreneurs à tous les niveaux : il est indispensable de comprendre le monde qui vous entoure pour réussir dans toutes les initiatives entrepreneuriales. Et pour mieux appréhender ces changements et la façon dont-ils peuvent changer votre quotidien, l’analyse.

alain_simonLe club des entrepreneurs dans le cadre de ses conférences généralistes a proposé à Alain Simon de relever le défi afin de revenir sur les événements des 30 derniers mois  avec pour objectif de tenter de définir les grandes tendances pour les mois/années à venir lors de la conférence du Lundi 17 Juin.

Tout au long de cette conférence, où le temps passe vite, toujours ponctuée par des apostrophes amusantes de l’orateur à ses auditeurs, nous allons tenter de décrypter ce qu’il se passe aujourd’hui au travers de différents évènements historiques, parfois considérés anodins. Pensez à la Tulipe, par exemple, symbole de la Turquie, ayant eu autrefois une forte influence en provoquant la première bulle spéculative de l’histoire en Hollande. Une fois cette analyse entamée, Alain nous emmènera alors vers une tentative de décryptage de futurs évènements. Rassurez vous, il ne prétend pas prédire l’avenir mais tente de proposer différents scénarios basés sur les évènements passés, car finalement, tout se répète en boucle.

Trois angles de lectures complémentaires nous sont proposés.

Hypothèse 1 : Le 11 septembre marquera au même titre que les grands événements historique, la fin de la période de la guerre froide, et ouvre une nouvelle période proposant comme alternatives principales  la peste laïc et le cholera religieux …

Le maintien des dictatures indéboulonnables permettait d’éviter les alternatives non contrôlables par les Pays dits « développés ». Des traumatismes fondateurs du type Fukushima, Ben Laden, … rendent cette période toujours plus instable, et casse le mythe » titanique » ou d’insubmersibilité de notre société.  Il s’agit désormais de penser et d’imaginer de manière systématique l’impensable.

Le temps se conjugue avec donner et non plus avoir ce qui sera également développé dans la troisième hypothèse

Hypothèse 2 : Ces événements mettent l’histoire en mouvement

G9 / G20 /G … sont-ils les moteurs de ces événements ? Les marchés financiers sont-ils les moteurs ? Les individus et les foules sont au spectacle permanent du monde. L’intervention armée prend le pas sur la non intervention ; cf Guerre d’Espagne ? et donc retour des armes …

Ne serions-nous pas à la croisée des chemins et donc aux limites des capacités des démocraties à gérer les suites des crises financières. Il y a donc ici un risque clair de retour à des non démocraties. L’histoire est une clef de la compréhension de l’avenir. Cf La fracture de l’empire romain d’occident et d’orient ; La Cyrénaïque et le tripolitaine sans parler du Fezzan zone englobant plusieurs régions entre le Maghreb et le centre Afrique sans frontière réelle (herodote.net)

On observe à différents points du globe une résurgence du temps long ; indépendance en écosse, des flamands, des Catalans (pays en limite de l’empire romain ; Goth, Wisigo )

Les crises profondes auraient donc pour effet induit le retour du temps long. Les périodes de croissance seraient donc plus favorables aux pertes des valeurs identitaires. Les périodes de crise par effet inverse se caractérisent par un retour sur les identités profondes. On observe donc une grande différence entre les cultures absorbées de celles qui ont été absorbantes, ce qui est également vrai pour les entreprises.

Hypothèse 3 : Les effluves des temps modernes

L’innovation technologique bouleverse l’histoire, les équipements technologiques, deviennent des instruments politiques au même titre que L’impression de Gutenberg (1400-1468), utilisation industriel des principes artisanaux inventé par Lucas Cranach, et principalement utilisé pour le développement des idées Luthériennes (1483-1546). L’accès aux textes religieux n’est plus l’exclusivité du Pape, l’impression de la bible permet  ainsi la reforme protestante et induit la remise en cause du monopole de la connaissance des anciens clercs.

michelle---barack-obama---dskLe cliché du sommet du G20 à Pittsburgh les 24/25 Septembre 2009 met en évidence la puissance des medias qui mettent en scène toutes ces rencontres. Le regard et la démarche de l’ancien patron du FMI vers la femme d’Obama dont la main droite retient discrètement ce dernier.  Les medias ayant titré « NO, YOU CAN’T » en écho du célèbre slogan de la campagne d’Obama « YES YOU CAN ».

Deux cultures s’affrontent, le référentiel protestant contre celui du catholicisme. Pour les protestants la communauté prévaux sur l’individu.  Encore une fois ces conflits opposent des gens qui ont tous raison d’où l’impossibilité ou la difficulté de compromis.

Pour les protestants le mensonge est un crime, pour les catholiques la confession permet de laver ces mensonges. L’éthique protestante en provenance d’Allemagne et des USA gagne des part de marché cependant le mensonge augmente partout.

La culture de l’argent en France est marqué par les effets conjoins du catholicisme et le communisme alors que le protestantisme incite à développer les richesses. Ces grandes différences en tant que valeurs profondes de pays sont génératrices de tensions toujours plus importantes au sein même de l’Europe, et finalement remettent en cause au delà des religions également les  clercs scientifiques et académiques.

En conclusion

La géopolitique démontre encore une fois sa capacité à gérer la surabondance d’informations, elle aura alors peut être donné envie aux décideurs de l’inclure dans leur « boite à outils ». Elle n’est pas seulement un outil pour comprendre le monde, elle peut également aider à la prise de décisions en entreprise, et à leur mise en œuvre !

 

Alain SIMON, qui anime depuis de nombreuses années des conférences et séminaires d’aide à la prise de décision dans une dimension géopolitique. Il intervient comme conférencier en France et dans le monde entier auprès des équipes de direction de grandes sociétés françaises ou étrangères et d’organisations professionnelles.

1 Commentaire

  1. Antoine Bachelin Sena

    Félicitations pour cet article et pour les nombreux autres !
    Merci ! Vous aidez beaucoup de gens !
    C’est en voyant des publications comme les votres que je me suis mis à écrire.
    J’évoque mes principes et mes visions d’investisseur et d’entrepreneur.
    J’écris afin de créer l’envie d’entreprendre chez mes lecteurs et je souhaite vous remercier vous-même pour être aussi actif sur la toile.
    A bientôt de vous lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>